Réunion de concertation sur l’application de la loi APER – et lien d’inscription pour session de rattrapage

Préalablement au conseil municipal qui définira les zones d’accélération de production des énergies renouvelables (ZA EnR) prévues par la loi APER, madame EVERLET, la maire, avait convié les ordanais à une réunion de concertation sur cette loi APER afin de recenser et examiner les sites où ils souhaitent, prioritairement, voir des projets d’énergies renouvelables s’implanter; une douzaine d’entr’eux ont bravé le mauvais temps et répondu à l’appel.

Son adjoint, J.C LE MAIRE, lors de la présentation a rappelé que la réalisation d’un projet dans une de ces zones peut profiter d’une procédure d’instruction raccourcie et que les porteurs de projet seront, quoi qu’il en soit, incités à se diriger vers ces zones d’accélération. Priorité sera donnée aux installations sur toiture et aux terrains déjà artificialisés ou sans enjeux environnementaux majeurs afin de préserver ainsi les terrains non artificialisés comme souligné par ailleurs par la « Charte pour le développement des énergies renouvelables » rédigée avec le concours du Département du Gers, du Territoire d’Energie 32 et de la Chambre d’agriculture qui constitue le référentiel commun gersois pour le développement des énergies renouvelables.

Si le foncier privé, comme le foncier public sont concernés par la définition des zones d’accélération, elles ne seront pas des zones exclusives : des projets pouvant être autorisés hors de ces zones et soumis, de la même manière, aux différentes réglementations trouvant à s’appliquer (droit de l’urbanisme, droit de l’environnement, etc.). Les réponses aux questions relatives à l’implantation sur des terrains agricoles et à l’agrivoltaïsme ont été renvoyées à la parution des décrets en cours d’élaboration. Les échanges avec la salle ont aussi donné lieu à des illustrations concrètes d’autoconsommation d’électricité photovoltaïque, dont celui de la famille LEMAITRE « pionnière » de la commune.

Les aspects très positifs, tant pour les budgets familiaux que pour la protection de l’environnement, réaffirmés par les différents témoignages n’ont pas masqué les attentes de solutions pour aller plus loin dans les capacités d’autoconsommation et ont permis d’évoquer les pistes à creuser que constituent le stockage grâce à la convergence avec l’électromobilité, la constitution de boucles d’autoconsommation collective et la création de communauté d’énergie renouvelable.

Consciente que les délais impartis pour l’organisation de cette réunion étaient très serrés, la commune propose, si des concitoyens le souhaitent, une « session de rattrapage » en visioconférence le 19 décembre à 18h30

Inscription requise :
https://forms.gle/dDsnDdKeoHtrb3nc9

Ou en envoyant votre demande par mail à communeordanlarroque@wanadoo.fr.